Le microbiote intestinal en santé humaine – le bon, la brute et le truand

L’agroécologie pour une alimentation saine et une agriculture durable
20 janvier 2023
Diagnostic et suivi des cancers : un TEPscan à Tahiti en 2023
20 janvier 2023
L’agroécologie pour une alimentation saine et une agriculture durable
20 janvier 2023
Diagnostic et suivi des cancers : un TEPscan à Tahiti en 2023
20 janvier 2023

Le microbiote intestinal en santé humaine – le bon, la brute et le truand

Samedi 2 avril à 18h
Lycée hôtelier, amphithéâtre

Par E. VIENNOIS et B. CHASSAING
Chercheurs INSERM

Notre intestin est l’habitat de centaines de milliards de bactéries, virus et champignons, appelés collectivement microbiote, qui apporte de nombreux bénéfices en santé humaine. Encore peu connus il y a 15 ans, ce microbiote fait désormais l’objet de multiples études dans le but de comprendre ses fonctions, sa régulation, et son utilisation en thérapie. Ainsi, certaines pathologies humaines précédemment mortelles sont désormais entièrement guéries grâce à la modulation du microbiote intestinale !

Les chercheurs Emilie Viennois et Benoit Chassaing nous présenterons le rôle central joué par le microbiote intestinal en santé humaine et comment, parfois, ce dernier conduit au développement de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, de cancer, mais aussi de maladies chroniques métaboliques (obésité, diabète, maladies cardiovasculaires). Un élément central pour la bonne santé de notre microbiote est notre alimentation. Sucre, graisse, protéine, fibre, additifs alimentaires, tous ces facteurs modulent notre microbiote, de manière bénéfique ou délétère. Ces aspects importants ont été abordés, et nous avons également vu quelles peuvent être les rôles joués par les prébiotiques et probiotiques sur la bonne santé de notre microbiote. Enfin, quelques études récentes sur le microbiote nous ont été présentées afin d’illustrer ce que nos connaissances sur le microbiote intestinal pourraient impliquer – des thérapies du futur aux toilettes connectés !

En partenariat avec :
Le Village de l’Alimentation et de l’Innovation
La Délégation à la Recherche
Ait Tahiti Nui

 Emilie VIENNOIS

Docteur en physiologie et génétique moléculaire, chercheuse à l’INSERM. Après avoir obtenu son doctorat en 2011 à l’Université Blaise Pascale de Clermont-Ferrand, Emilie Viennois a passé 7 ans à Georgia State University ou elle s’est spécialisée dans l’étude des Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin (MICI). Elle s’intéresse à l’intestin, sain ou malade, et son équipe étudie désormais à l’INSERM Unité 1149 (Paris, France) les mécanismes du dialogue entre l’individu et son microbiote, et en quoi une perturbation de ce dialogue, peut conduire à des pathologies chroniques. 

Deux ateliers autour de la fermentation ont été proposés durant le Village par les chercheurs INSERM Emilie VIENNOIS et Benoit CHASSAING. En plus de la compréhension des différentes étapes de la fermentation, sont abordés les multiples intérêts de la fermentaient bactérienne en santé humaine notamment.

 Benoît CHASSAING

Docteur en microbiologie, chef  d‘équipe de l’Unité INSERM U1016, Interactions microbiote/mucus dans les maladies inflammatoires chroniques.
Après l’obtention de son doctorat en 2011 à l’Université d’Auvergne de Clermont-Ferrand, il part travailler durant 7 ans aux États-Unis (Georgia State University, Atlanta). Son laboratoire, relocalisé à Paris en 2019, s’intéresse au microbiote intestinal de manière à mieux comprendre comment cette communauté complexe de microorganismes est régulé, et les mécanismes par lesquels ce microbiote peut conduire à de nombreuses pathologies, telles que les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, le diabète, l’obésité, etc… L’objectif de ses recherches est de pouvoir utiliser le microbiote intestinal afin de promouvoir la santé humaine. Il s’intéresse aux rôles joués par le microbiote intestinal en santé humaine, avec un intérêt particulier pour l’inflammation intestinale et les dérégulations métaboliques. 

> Atelier « le yaourt : une usine microbiotique »

Saviez vous que sans bactéries, il n’y aurait pas de yaourt ? Un atelier pratique mêlant préparation de yaourts et explications des processus de fermentation du lait par les bactéries. 

Séances :
Jeudi 31 mai et vendredi 1er avril : 8h30, 9h45, 11h et 13h
Samedi 2 avril : 9h45 et 11h

Durée de l’atelier :
60 min le matin (collégiens et tout public)   /  90 min l’après midi (lycées et BTS)

> Atelier « la panification »

Comment la farine devient elle du pain ? Le levain est une matière vivante ancestrale qui permet de faire du pain à partir de farine. La levure boulangère, plus largement utilisée, permet aussi la panification mais elle ne se compte que d’une seule espèce de microorganismes (Saccaromyces cerevisae), tandis que le levain est un petit écosystème qui contient levures et bactéries et permet la fermentation, processus essentiel de la fabrication pain. Cet atelier aura pour but de montrer les étapes de la fabrication du pain depuis la naissance du levain à la sortie du four en passant par l’entretien du levain et la fermentation.

Séances :
Jeudi 31 mai et vendredi 1er avril : 8h30, 9h45, 11h et 13h
Samedi 2 avril : 9h45 et 11h

Durée de l’atelier :
60 min le matin (collégiens et tout public)   /  90 min l’après midi (lycées et BTS)

Afficher les boutons
Cacher les boutons