Diagnostic et suivi des cancers : un TEPscan à Tahiti en 2023

Le microbiote intestinal en santé humaine – le bon, la brute et le truand
20 janvier 2023

Diagnostic et suivi des cancers : un TEPscan à Tahiti en 2023

Jeudi 20 octobre à 17h30
Amphithéâtre A3 – UPF

Par le Pr Olivier-François COUTURIER
Responsable de l’Unité de Médecine Isotopique du CHPF

Nous avons tous déjà été confrontés, directement ou indirectement, à cette terrible maladie qu’est le cancer.
En Polynésie, ce sont près de 150 patients qui sont évasanés hors territoire chaque année, et il faudrait en envoyer plus de 2.500 pour répondre aux besoins réels… ! Ces évasans occasionnent des délais dans l’adaptation des traitements et de réels contraintes pour les familles, sans compter le coût considérable qu’ils représentent pour la CPS.

Mais la recherche avance, et cette maladie se soigne de mieux en mieux. De nouveaux moyens diagnostiques, associés à de nouveaux traitements, permettent une meilleure prise en charge et améliorent le pronostic. L’offre de soins du CHT du Ta’aone n’a cessé de se moderniser. Dans le domaine de la cancérologie, après  l’acquisition d’outils de radiothérapie, d’imagerie et de biologie, le CHT ouvre en 2016 un service de médecine nucléaire.

Le Professeur Olivier Couturier, spécialiste français dans le domaine, dirige ce nouveau service de médecine isotopique qui sera intégré dans le futur Institut de Cancérologie de Polynésie. Il est ainsi prévu de mettre en place un TEPscan « hybride-numérique » de dernière génération qui permettra aux malades polynésiens d’augmenter leurs chances de victoire face à la maladie en restant sur le territoire.

Au cours de cette conférence destinée à tous, le Professeur Couturier nous a expliqué les principes de la radioactivité, son utilisation en médecine, le fonctionnement du TEPscan et détaillé pourquoi cet outil d’imagerie moléculaire est désormais incontournable dans le diagnostic et le suivi du cancer.

 

Pr Olivier-François COUTURIER
  • Professeur des Universités – Praticien Hospitalier
  • Docteur en Médecine Spécialiste en Médecine Nucléaire
  • Docteur en Radiobiologie
  • Ancien interne des Hôpitaux
  • Ancien Assistant Hospitalier-Universitaire
  • Ancien Maître de Conférence
  • Ancien Assistant de Recherche à Upenn Université de Philadelphie, PA, USA
  • Ancien chef de service de Médecine Nucléaire du CHU de Nantes
  • Ancien chef de service de Médecine Nucléaire du CHU d’Angers
  • Rattaché à l’Unité INSERM UMR_S 1232 – TEAM 17 CRCINA / Université d’Angers
  • Rédacteur en Chef du Journal Francophone de Médecine Nucléaire
  • Membre du Comité d’Administration de la Société Française de Médecine Nucléaire
  • Responsable de l’Unité de Médecine Isotopique du CHPF depuis juin 2016
  • Enseignant en première année de médecine à l’UPF (Biophysique)
  • Porteur du projet IMOTEPP (TEPscan polynésien) et de la DRCI (Délégation à la Recherche Clinique et de l’Innovation) dans le cadre du projet d’Institut de Cancérologie de Polynésie (ICP).

En partenariat avec :
L’Université de la Polynésie française (UPF)
Le Centre Hospitalier de la Polynésie française (CHPF)
Le Ministère de la Santé

Afficher les boutons
Cacher les boutons