Le singulier parcours d’une chercheuse polynésienne de Louis Malardé à Louis Pasteur International

Les fourmis, une intelligence insoupçonnée
19 octobre 2023
Les fourmis, une intelligence insoupçonnée
19 octobre 2023

Le singulier parcours d’une chercheuse polynésienne de Louis Malardé à Louis Pasteur International

Jeudi 7 mars à 17h
UPF – Amphi 3

par Suzanne CHANTEAU
Chercheuse et professeure retraitée de l’Institut Pasteur

Améliorer la santé des populations a été l’ambition qui anima Suzanne Chanteau tout au long de son parcours de chercheur biologiste. Entrée en 1975 à l’Institut Louis Malardé à Papeete, elle devint chef d’unité en 1984, avant d’intégrer l’Institut Pasteur à Paris en 1994 pour être affectée dans les instituts du réseau international (Madagascar, Niger, Nouvelle-Calédonie).

Aujourd’hui retraitée, elle revient sur sa riche et passionnante carrière en Polynésie, à Madagascar et au Niger, et espère ainsi inspirer de jeunes polynésiennes à embrasser le métier de chercheur.

Les recherches de Suzanne Chanteau ont eu en commun d’étudier les maladies infectieuses tropicales de façon globale et pluridisciplinaire, avec un souci constant d’aboutir à des stratégies de lutte plus efficaces pour la santé publique. Toujours préoccupée par les contraintes de terrain, elle a excellé dans la mise au point de tests de diagnostic simples et rapides en vue de la prise en charge précoce des patients et empêcher l’extension de ces maladies.

Elle mettra un accent particulier sur ses travaux concernant la peste à Madagascar et les méningites bactériennes au Niger, deux maladies infectieuses graves à potentiel épidémique qui affectent les populations les plus vulnérables en Afrique.

Sous la forme d’une histoire racontée et illustrée, elle exposera ses succès obtenus mais aussi les multiples défis qu’elle a dû relever dans ces pays en sous- développement chronique.

En partenariat avec :
Université de la Polynésie française
Cycle de conférences Savoirs pour Tous

BIOGRAPHIE

Suzanne CHANTEAU est née à Papeete en 1952. Elle est docteur en biologie animale, diplômée en immunologie de l’Institut Pasteur et titulaire d’une HDR.

Elle a effectué la première moitié de sa carrière à l’Institut Louis Malardé (1975-1993) et l’autre moitié dans les Instituts Pasteur du Réseau International (1994-2013):

  • 1975-1993 : Chercheur sur la ciguatera, la filariose lymphatique et la lèpre. Institut Louis Malardé. Papeete, Polynésie française;
  • 1994-2002 : Chef des programmes de recherches et co-directrice des Centres Nationaux de Référence pour la Peste et la Tuberculose. Institut Pasteur de Madagascar. Antananarivo, Madagascar;
  • 2002-2007: Directrice du Centre de Recherche Médicale et Sanitaire (CERMES), établissement scientifique nigérien; Chef du programme de recherche sur les méningites bactériennes – Niamey, Niger.
  • 2008-2013 : Directrice de l’Institut Pasteur de Nouvelle-Calédonie. Nouméa. Nouvelle-Calédonie.Publications et distinctionsSes travaux ont donné lieu à plus de 150 publications internationales dont un Atlas, et à 4 déclarations d’invention.

    Elle a reçu 2 Prix de la Recherche:

  • 2003: Prix Mohamed El Fasi pour la recherche en médecine tropicale, décernée par l’Association des Universités de langue Française lors du sommet de la francophonie à Beyrouth.
  • 2004 : Prix Thérèse Lebrasseur décerné par la Fondation de France à Paris.
    Elle a été distinguée Chevalier l’Ordre National du Mérite (1999), Chevalier de la Légiond’Honneur (2007) et Officier de l’Ordre de Tahiti Nui (2019).Elle est également Chevalier de l’Ordre National Malgache (2002) et distinguée de la Médaille Vermeille de la Santé Publique du Niger (2007).
Afficher les boutons
Cacher les boutons